La manufacture

 

Il y a 1 siècle, George-René Julio, le futur époux d’Andrée Jardin, débute son apprentissage de brossier à Nantes, sur les quais de l’Erdre, non loin des abattoirs de Talensac où l’on se fournit en matières premières. En 1947, il ouvre sa propre fabrique : l’aventure commence.

atelier

Au fil des décennies, la brosserie fournit de plus en plus l’industrie et, de père en fils, on se spécialise dans la brosse technique sur mesure.

L’avènement du plastique et les débuts de la mondialisation ont tôt fait de dévaloriser tout ce qu’on appelait autrefois les “articles de Paris” : brosses à cheveux, brosses de toilettes, brosses à dents, brosses de maquillage, brosses à habits, brosses de ménage, balais…  A tel point qu’aujourd’hui encore il est très difficile de trouver un vrai balai, une vraie balayette et, qui plus est, une vraie époussette.

Décidés à faire mentir ce constat funeste, Jean-Baptiste et François-Marie, les petits fils d’Andrée, rééditent la brosserie mythique de leur grand-mère avec montures en hêtre et en frêne thermo chauffé : de vrais brosses qui durent !